VAGINISME: TEMOIGNAGE A PROPOS DE CE TROUBLE SEXUEL

Qu’est-ce-que le vaginisme ?

 

Le vaginisme c’est une contraction involontaire du périnée (muscle qui encercle le vagin) cette contraction entraîne soit de très fortes douleurs à la pénétration, soit empêche toutes formes de pénétrations : doigt, tampon, cup, pénis, spéculum.

Pour plus d’infos sur le vaginisme, voir article “Le vaginisme”.

 

Partage de témoignages 

 

Témoignage N°1 :

Patiente atteinte de vaginisme primaire, c’est-à-dire qu’elle n’a jamais pu faire pénétrer un sexe, un tampon dans son vagin.

 

“Depuis toujours atteinte de vaginisme, et après avoir vu plusieurs fois des gynécologues différents, une sexologue et essayer de résoudre le problème par moi même, je désespérais. Mais l’approche de mes 30 ans et le désir d’avoir un enfant m’ont motivé à enfin guérir de ce trouble. Après d’énièmes recherches sur internet pour résoudre ce problème, je suis tombée sur le travail de Manon Letourneau. L’ostéopathie m’a permise de mieux connaitre mon corps, d’éliminer certaines tensions et de me donner le coup de pouce dont j’avais besoin. Ce fut aussi un soutien psychologique qui m’a motivé à avancer grâce aux RDV réguliers. Au bout de 3 séances et des exercices réguliers à la maison, je fus enfin délivrée de ce problème qui devenait psychologiquement difficile à supporter. “

 

Pour cette patiente, il fallait qu’elle renoue avec sa zone pelvienne. Découvrir son anatomie, comment est formé le vagin ? Qu’est-ce-que le périnée ? Il lui fallait un soutien moral aussi, soutien qu’elle n’avait pas rencontré avant.

 

Témoignage N°2 :

Patiente atteinte de vaginisme secondaire.

 

« Coucou, je voulais te faire un retour maintenant que j’ai de nouveau des relations depuis 1 mois. Ça va beaucoup mieux, je n’ai plus du tout de douleur. Je vais continuer à me masser de temps en temps en prévention mais tout va bien. Merci encore ! »

 

Au delà du travail fait lors des consultations, cette patiente s’est appliquée dans son quotidien à réaliser des exercices que je lui ai préconisé. Pour elle, c’était essentiellement de la détente du plancher pelvien. Chose qu’elle fait encore aujourd’hui par prévention, pour éviter des rapports douloureux. 

 

Chaque patiente a son histoire, chaque patiente a son propre vaginisme, encore une fois, il n’y a pas de recette toute faite. Chaque prise en charge est individuelle, personnalisée et unique. 

Leave a Reply